Microsoft lance un programme interne de formation à l’intelligence artificielle

Microsoft lance un programme interne de formation à l’intelligence artificielle

Smartphones à reconnaissance faciale, assistants personnels intelligents, véhicules autonomes, robotique, les usages de l’intelligence artificielle sont de plus en plus nombreux. Référence faite à une étude relayée par la BBC en octobre, les besoins en experts dans le domaine ont augmenté de 485 % entre 2014 et 2017 au Royaume-Uni. Dans ce contexte de quête prononcée des « cerveaux de l’IA », les cycles supérieurs universitaires seuls à fournir les talents requis ne peuvent suivre le rythme.

Une autre publication du New York Times souligne en effet que le soleil brille très fort au-dessus de la tête des professeurs d’université spécialisés en intelligence artificielle. De véritables boulevards vers l’industrie sont ouverts pour ces derniers avec des incitatifs financiers de 300 000 à 500 000 $ l’année en termes de salaires. Microsoft a décidé d’opter pour la formation en interne afin de réduire la dépendance à ces derniers et par là même sauver l’industrie qui souffrirait de l’absence de ces derniers dans les amphithéâtres. La firme a lancé un programme interne d’éducation à l’intelligence, « une université de l’IA » pour emprunter à son vocabulaire.

Microsoft va faire dans la formation au transfert des acquis des apprentissages antérieurs vers l’intelligence artificielle. « Il s’agit d’un programme destiné à transmettre les bases et les aspects pratiques de l’intelligence artificielle à des personnes formées dans d’autres domaines », s’est exprimé Chris Bishop directeur du Microsoft Research Lab à Cambridge. Au-delà du programme en interne, la firme est lancée dans la stratégie « former le plus tôt possible à l’intelligence artificielle. » Aussi, des programmes de master en intelligence artificielle existent à l’université de Cambridge et reçoivent l’appui de Microsoft qui œuvre comme sponsor principal. L’initiative est complémentée par la mise à disposition de bourses au doctorat dans le domaine. À date, l’entreprise en finance 200.

Face à Microsoft dans cette quête de talents, d’autres géants de la Tech comme Google, Amazon ou encore Apple. D’après ce que rapporte Business Insider, ces derniers disposent aussi de laboratoires de recherches à Cambridge et puisent tout autant dans les universités. Les salaires proposés vont dans la tranche annoncée avec 345 000 $ annuels en moyenne du côté de Deepmind en 2016.

Avec la pénétration de l’IA dans de plus en plus de produits, cette manœuvre de Microsoft semble plus que logique et ne vise qu’à booster les compétences de son personnel en matière d’intelligence artificielle. À côté d’autres cordes de l’arc dont l’une consiste à s’arracher les talents directement sur le marché de l’emploi à prix fort, il y a désormais la formation en interne.


Recent Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *